Conseil Régional de l’Ordre des Architectes de Nouvelle-Aquitaine

L’Ordre vous transmet : « Ré-ensauvagement du patrimoine bâti et biodiversité » – Pour de nouvelles pratiques de restauration du bâti en pierre

CONFÉRENCE - DÉBAT : le jeudi 11 avril à 18 h à l’Amphithéâtre du CNAM-ENJMIN Organisée par l’association ARCHI 16 composée d’architectes et de paysagistes de Charente (138, rue de Bordeaux à Angoulême)

ARCHI 16

Il s’agit de questionner les pratiques de restauration du patrimoine bâti sévissant depuis des décennies, qui nettoient, décapent, blanchissent les ouvrages en en  éradiquent tout élément vivant, .

Les restaurations sont lourdes. « Tout est redressé et régularisé pour correspondre à la définition académique souhaitée. » (cf. Bruno Phalip).

A l’heure de l’alarme sur une biodiversité gravement entamée, de nouvelles pratiques sont à envisager: utilisation de produits peu nocifs, de techniques moins abrasives et plus éco-responsables;  tant pour le petit ouvrage rural que pour la cathédrale.

Il pourrait s’agir de promouvoir une forme de « pensée sauvage » acceptée, sensible, qui ne serait pas jugée inférieure à la pensée scientifique.

Après 25 ans de recherches, Bruno PHALIP a ainsi proposé de « réensauvager » le patrimoine bâti afin de le réenchanter, de laisser les silhouettes bâties se découper sur un ciel de nuit et d’admettre dans la quiétude une ode à l’usure du temps.

Nos pratiques actuelles étant loin d’être exemplaires, que souhaitons nous léguer ?

Cette conférence-débat s’adresse et veut faire dialoguer les acteurs, décideurs, sachants et tout public concerné par ce thème : paysagistes, architectes, écologues, associations/ patrimoine, associations/écologie et environnement, techniciens des services des collectivités locales, etc.

 

Présentation de Bruno Phalip :      

Bruno Phalip est professeur émérite à l’Université Clermont-Auvergne (CHEC USR 3550), spécialiste de l’archéologie du bâti et de l’histoire de l’architecture au Moyen Âge en Europe, Extrême Orient et Moyen Orient, et en histoire et pratiques de la restauration. Il est membre du GT Pierre CNRS Notre-Dame depuis 2019.

 

Bibliographie de la communication :

2022 B. Phalip, « Le printemps silencieux des monuments, entre science et nature », Cahiers du FRAMESPA, Ce que les ravages écologiques font aux disciplines scientifiques. Pour une histoire impliquée, 2022/1.    https://journals.openedition.org/framespa/12713

 

Articles en ligne

2020 PHALIP Bruno, « Les monuments historiques dans les espaces urbains peu denses : des réservoirs de biodiversité à protéger. » dans Anthropocène 2050, l’École Urbaine de Lyon, 12 mars 2020.
Lien :  https://medium.com/anthropocene2050/les-monuments-historiques-dans-les-espaces-urbains-peu-denses-des-r%C3%A9servoirs-de-biodiversit%C3%A9-%C3%A0-c7a61bace802

2018 PHALIP Bruno, « Pourquoi il faut réensauvager les monuments historiques », dans The conversation, juin 2018.
Lien : https://theconversation.com/pourquoi-il-faut-reensauvager-les-monuments-historiques-97576